Quand on arrive en ville

De Lyon à Singapour en vélo

Quand on arrive en ville

Jour 293 (20 mai 2019)

Nous passons la matinée à planifier notre itinéraire Européen, en épluchant nos possibilités au travers différents blogs de cyclo-voyageurs. Deux choix, contraints par la chaîne montagneuse des Balkans, s’offrent à nous :

  • Suivre l’Eurovélo 8 et longer la côte méditerranéenne depuis Athènes jusqu’au nord de l’Italie en passant par l’Albanie, le Monténégro et la Croatie. L’itinéraire à l’air assez joli et très emprunté par les voyageurs à vélo mais il y a beaucoup de passages sur des gros axes car les routes sont coincées entre la mer et les montagnes.
  • Passer par l’intérieur des terres et l’arrière pays en passant par la Macédoine, le Kosovo, la Serbie, la Bosnie-Herzégovine, la Croatie, la Slovénie et enfin l’Italie . Moins touristique, beaucoup moins d’informations, plus de dénivelé (environ 36000m de D+ sur 3000 kilomètres), mais probablement plus “nature” et “dépaysant”.

Venant de pédaler plus de 2500 kilomètres en longeant les côtes Thaïlandaises et Malaises, nous convergeons progressivement vers la deuxième solution. Nous avons encore quelques jour pour réfléchir et peaufiner notre projet.

Après avoir trouver le Graal (un restaurant ouvert le midi et mangé notre plat indien préféré) nous prenons la direction de Singapour qui n’est plus qu’à 140 kilomètres. En entrant à l’intérieur des terres, la route devient plus vallonnée et serpente entre jungle et champs de palmiers.

Nous n’en profiterons pas très longtemps, car nous sommes arrêtés après une petite vingtaine de kilomètres par la pluie qui s’invite dans notre étape.

Par vraiment pressés par le temps, nous poserons nos hamacs puis la tente dans une petite cabane qui nous abritera pour la nuit.

 

Jour 294

Nous continuons notre route à travers les collines de champs de palme et de jungle, qui est toujours aussi agréable.

La pluie est à nouveau de la partie l’après-midi, nous nous arrêtons donc assez tôt, dans ce qui semble être un parc d’enfants ou un lieu de colonie de vacances. Point du tout, il s’avère en fait être l’entrée d’un parc naturel !

Nous tentons notre chance et demandons à la seule personne que nous croisons dans les parages si nous pouvons profiter des aménagements pour la nuit et il nous répond positivement en nous mettant en garde contre les éléphants sauvages !

Nous passons donc la nuit dans un endroit tout confort : douches, tables, chaises, point d’eau et surtout nous étrennons notre nouvelle tente, le verte ayant rendu l’âme définitivement !

Comme nous nous y attendions pas d’éléphants à l’horizon mais un groupe de singes qui nous amuse toute la soirée ! Nous adorons les observer grimper aux arbres, ils vont bien nous manquer dans quelques jours…

 

Jour 295

En démarrant notre journée cycliste nous assistons à un changement de décor brutal : fini les routes de montagnes à travers les plantations, nous retrouvons l’autoroute et ses fameux échangeurs asiatiques qui dessert Johor Bahru, deuxième ville de Malaisie en termes de population.

Nous nous dirigeons vers la banlieue Est où la famille de Muhammad Abid (de Warmshowers) nous attends, mais nous sommes stoppés à deux reprises par une pluie violente.

Cela ne nous empêchera pas de franchir le barre des 13000 kilomètres. Encore un petit effort et nous arrivons à destination et clôturerons notre périple asiatique.

Une fois arrivés, nous passons l’après-midi à nous reposer, puis passerons à table une fois le jeûne rompu pour déguster un succulent repas de Ramadan.

Ensuite, Muhammad nous emmène à son barber shop, où Rémi a le droit à une coupe gratuite : après une heure de travail il ressort de là en parfait hipster.

Ça tranche un peu avec notre look quelque peu négligé et surtout le coiffeur a du être un peu perplexe en voyant la dernière coupe de cheveux de Rémi réalisée un mois auparavant au ciseau à papier…

Pendant que l’on s’occupe du crâne de Rémi, Hélène a droit au récit du voyage a vélo de notre hôte qui a relié Londres à Johor Bahru (29000 kilomètres en 17 mois quand même !) il y a 4 ans.

Puis, la plus jeune sœur de Muhammad passe nous chercher pour nous proposer d’aller faire un tour au night market. Nous nous baladons entre les étals d’habits, de cosmétiques, de chaussures, de petit matériel multimédia et nourriture, puis rentrons à la maison familiale sur les coups de minuit.

Comme à chaque soirée où nous sommes hébergés chez des Malaisiens, nous ne savons jamais ce qu’il va se passer d’avance et passons quelques heures dans l’expectative. C’est un peu perturbant au début, mais les 10 mois de voyage passés nous ont appris à faire fi de la situation un peu embarrassante de l’attente et de nous laisser guider par nos hôtes qui nous font toujours découvrir de nouvelles choses !

 

Jour 296

Journée sur le thème de la gastronomie. Nous profitons de cette mégalopole pour manger ce qui nous fait plaisir !

A midi, direction le quartier chinois avec un délicieux poulet frit à la sauce aigre-douce et aubergines confites. Le soir restaurant indien et ses parotas accompagnées d’un merveilleux curry.

Nous avions bien sûr entraperçu jusqu’ici le mélange des communautés dans le pays, mais les états que nous avions traversés étaient principalement musulmans. Ici le “mélange” (qui est plutôt une juxtaposition) est impressionnant, en parcourant la ville, nous passons en quelques kilomètres de Delhi à Pékin ! C’est assez fou : nous nous régalons !

L’entreprise qui hébergeait notre blog ayant visiblement sombré, en emportant nos données par la même occasion, nous passons quelques heure à remettre sur pied notre site en allant piocher dans différente sauvegardes (back-up et cache Google essentiellement), notre dernière sauvegarde complète externe datant du mois de Mars… Au final cela nous apprendra à être plus réguliers dans nos sauvegardes, mais l’essentiel est que nous avons retrouvé la majorité de notre journal de voyage.

4 réponses

  1. Stéphanie dit :

    Ah cool de vous relire, je commençais à me demander pourquoi il n’y avait plus de news.
    Cool tout va bien, profitez à fonds des dernières semaines. Bises

  2. Catherine juillard dit :

    Coucou ! En effet, cela fait plaisir d’avoir de vos nouvelles. Bonne continuation.
    Catherine

  3. CHANTAL LARUE dit :

    Heureusement qu’Hélène est moins prompte à tester les coiffeurs !!!
    Très belle coupes, gardez les photos. Bon séjour à Singapour
    des bisous

  4. Gabriel dit :

    Heureuse de vous relire. Bises les aventuriers.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *