Le projet

De Lyon à Singapour en Vélo

1 an, 2 vélos et la soif d’aventures… nous voici partis loin de notre quotidien de petits ingénieurs pour un périple de 18 000 kms à travers de l’Eurasie !

Singapour sera donc notre objectif, ou plutôt une direction pour nos mollets. Nous avons pensé ce voyage sans contraintes géographiques ou temporelles, avec comme seul leitmotiv la découverte d’autres cultures. Après quelques ajustements aux vus des situations géopolitiques parfois compliquées de certaines zones, nous avons arrêté une première version de notre itinéraire.

Parcours prévisionnel

Celui-ci évoluera surement selon nos rencontres et nos envies au fur et à mesure de notre voyage. Mais pour le moment cela ressemble à :

  • Depuis Lyon, remontée jusqu’à Dole pour rejoindre l’Eurovélo n°6
  • Traversée de l’Europe d’est en ouest, par l’Eurovélo n°6 jusqu’à Turnu Măgurele (Roumanie)
  • Traversé des Balkans par la Bulgarie pour rejoindre Istanbul
  • Traversée de la Turquie puis de l’Iran jusque Téhéran
  • (Avion jusqu’en Inde pour éviter la zone du Pakistan)
  • Traversé de l’inde et du Sri-Lanka
  • (Avion jusqu’en Birmanie pour éviter la zone Bangladesh/Birmanie du Nord)
  • Tour de l’Asie du Sud, via : Birmanie, Laos, Vietnam, Cambodge, Thaïlande, Malaisie
  • Arrivée à Singapour

Ayant considéré les différentes alternatives, le vélo nous a semblé la meilleurs façon de parcourir le monde en sortant des sentiers battus, tout en nous permettant de parcourir de grands distances. Ce moyen de transport nous apparaît aussi être idéal pour partager et faire de belles rencontres en restant toujours ouvert sur notre environnement extérieur.

« Des mordus de vélo » pensez vous ? Et bien non, juste des amoureux de sport de pleine nature, à la recherche de nouvelles expériences. En effet, nous nous sommes initiés au vélo depuis peu et ce défi constituera notre première expérience cyclo-touristique de plus de 4 jours. Nous avons donc planifié notre voyage sur une distance moyenne « raisonnable » (?) : 60 kms par jour sur environ 300 jours. N’hésitez pas à vous abonnez à la newsletter  pour savoir si nos cuisses seront à la hauteur de nos prévisions.

 

Pour ceux qui nous découvre via ce blog, voici une petite présentation croisée :

Hélène (par Rémi)

Hélène est une Ariégeoise libérée de 28 ans, que l’on pourrait caractériser par son ouverture et sa générosité parfois démesurée. Passionnée de danses et profondément attachée aux activités de pleine nature (rando, vélo, trail…), c’est une sportive régulière qui apprécie les nouvelles aventures. Ses amis l’appellent parfois le « béret vert » lorsque l’on part en randonnée au vu de son endurance et de son manque d’appétence pour les pauses. Autant dire qu’il n’y a pas eu besoin d’argumenter pour la convaincre de partir pédaler dans des conditions incertaines de part en part de l’Eurasie.

Elle puise sa formidable énergie dans tous les moments qu’elle passe avec les autres et aime remplir son emploi du temps jusqu’à épuisement afin de ne perdre aucun moment de partage et de découverte.

Pas forcément bricoleuse dans l’âme, elle n’hésite cependant pas à remonter ses manches et se jeter à l’eau pour apprendre à peindre, construire, réparer ou souder. Elle reprendra ensuite la lecture de son livre du moment pour continuer à voyager au travers des époques et des continents.

Grâce à son super pouvoir de sociabilisation elle sera durant cette expédition l’atout majeur de l’équipe pour se connecter au monde extérieur. De plus son côté « raisonnée » (peureuse diront parfois les mauvaises langues…) permettra de réguler l’entrain de son binôme.

Polyglotte et voyageuse, ce périple lui permettra peut-être d’atteindre son objectif de parler couramment 5 langues avant ses 30 ans. Il n’en manque plus qu’une… mais laquelle choisir parmi celles de toutes les contrées que nous allons traverser ?

Rémi (par Hélène)

Ce jeune normand de 28 ans, au caractère bien trempé, pratique sur son temps libre une panoplie de sports de plein air (vélo, parapente, trail, randonnée, ski). Autodidacte né, Rémi consacre aussi beaucoup de temps à construire toutes sortes d’objets de ses propres mains et c’est bien sûr lui qui est à l’origine du montage de nos vélos de trek.

Passionné de photographie, ce grand dadais nous ramène tout le temps de magnifiques clichés de nos diverses escapades,weekends, voyages. Il s’adapte très bien à des nouveaux environnements et n’est par exemple pas effrayé d’aller chez le coiffeur dans un pays où il ne maîtrise pas du tout la langue… Vous l’aurez compris c’est lui le débrouillard de la bande et c’est aussi sûr lui que je compte pour tout ce qui es relatif à l’orientation !

Il se réjouit à l’avance de passer quasiment une année en short, tee-shirt, baskets et surtout en pyjama polaire. S’il aime bien les geekeries, la famille, les copains de l’INSA et de RTE, retourner 10 fois au même restaurant quand il a eu un coup de cœur, traîner en caleçon à l’appartement…la soif d’aventures a été plus forte que notre petit quotidien lyonnais et Rémi compte déjà les jours qui nous séparent du grand départ !